Mon panier

Fermer le menu
logo bras moine verre vide

Votre panier est actuellement vide
Vous pouvez ajouter des produits en parcourant notre site.

Voir les produits

Sous-total: 0,00 

Commande

Visite de la brasserie de Cazeau

Pas de commentaire
26/02/2018
Visite de la brasserie de Cazeau

Arrivés dans la cour de la brasserie, on commence par nous accueillir dans la cuisine, où les employés terminent leur dîner avec le brasseur. Le ton est donné : pas de chichis ici ! Et c’est tant mieux, le côté humain et familial collant bien à l’image qu’on a de la Brasserie de Cazeau.

Laurent Agache, le maître des lieux, homme affable et réservé, nous en dit quelques mots :

” (…) brasserie à Templeuve depuis 1753, nous sommes actuellement la 8e génération de brasseurs et nous perpétuons la tradition des bières artisanales refermentées en bouteilles.”

“On a commencé avec la Tournay Blonde à 6,7 degrés. Le but était de faire une bière qui a de la personnalité mais tout en restant équilibrée, avec une amertume pas trop prononcée.”

“Ensuite, nous avons créé la Tournay Noire. L’objectif était d’abord de se faire plaisir puisqu’on adore les bières noires. On a voulu créer un stout avec de la personnalité et là, on a un taux d’alcool plus élevé de 7,5 et on a une bière avec un goût assez long, avec un arrière-goût de café assez présent mais qui n’est pas du tout agressif et qui vient petit à petit. C’est une bière qui se marie très bien au niveau gastronomique.”

“Après ça, on a créé une bière un peu plus classique, la Tournay de Noël qui a la particularité de ne pas contenir d’épices. On a plutôt travaillé sur un mélange de 5 malts d’orge différents. On a utilisé un houblon slovène qui ne contient pas tellement d’acides alpha(*).”

“Ensuite, on a créé la Saison Cazeau, une bière typique de la région. Les saisons étaient historiquement des bières légères qu’on brassait pour désaltérer les ouvriers agricoles durant les récoltes. C’est une bière rafraîchissante, pas trop forte (à peine 5 degrés d’alcool), plus sèche, légèrement amère et nous avons renforcé le côté rafraîchissant en utilisant des fleurs de sureau fraîches, qu’on va cueillir derrière la brasserie et qu’on utilise en toute fin d’ébullition en même temps que les houblons aromatiques.”

“Ensuite, on a développé une autre bière blonde et là, le but était plutôt de travailler sur les houblons. Donc, a créé une triple, une bière à 9 degrés d’alcool. Comme on voulait beaucoup de houblon, c’est ce qui a justifié qu’on monte en alcool (avec un versement de malt plus important) car on voulait garder un certain équilibre. On voulait quand-même qu’il y ait du répondant au niveau du corps. On est sur une bière houblonnée, avec un mariage de houblons d’un peu partout puisqu’on utilise du houblon belge de variété Northern Brewer, un houblon allemand l’Hallertau blanc, un houblon américain le Cascade et un houblon néo-zélandais le Nelson Sauvin.”

“Nous avons développé également des bières vieillies en fûts de chêne, par challenge et pour se faire plaisir (c’est important, le brasseur doit se faire plaisir). Nous avons d’abord développé la Tournay Royale Réserve qui est une base de Tournay Noire mais qui est beaucoup plus dense. Au lieu, d’être à 7,5 on est à 11% et c’est une bière qu’on a laissé vieillir dans des fûts de chêne neufs pendant à peu près 20 mois. Le but était d’aller chercher le goût du bois et pas de ce qu’aurait pu contenir un fût en chêne préalablement. Et comme un fût neuf en bois dégage aussi des arômes de biscuit voire certains arômes torréfiés, on s’était dit qu’en utilisant une base de Tournay Noire, ça pouvait faire un chouette mariage. Je dois dire qu’on est très contents du résultat. Évidemment, ce sont des bières qui prennent un certain temps. Il faut laisser le temps s’opérer.”

“Et puis, on a développé comme bière de plaisir, la Cazeau Sour Session, une bière acide qu’on va laisser vieillir pendant une vingtaine de mois dans des fûts de chêne qui auront préalablement contenu de la Tournay Royale Réserve.”

“Et finalement, on a développé récemment une bière avec du houbon vert, un Hop Harvest. L’idée était qu’on change plus moins chaque année de variété de houblon. Chaque fois, on n’utilise qu’un seul houblon. Jusqu’à présent, on a toujours travaillé avec les variétés de Luc Lagache à Ploegsteert. On a travaillé avec le Northern Brewer et l’Hallertau Mittelfrüh.”

“Les développements de bières se feront aussi en fonction de la disponibilité de nos zones de stockage et des évolutions de nos investissements. Depuis un an et demi, on a fait quand-même pas mal d’investissements, on achète des nouvelles cuves de garde, on fait des travaux pour agrandir nos zones de stockage, pour faire une nouvelle chambre chaude.”

Et quoi de mieux que de voir ça par vous-même en vous rendant aux portes ouvertes de la Brasserie Cazeau, les 23 et 24 juin 1018. Toutes les infos sur www.brasseriedecazeau.be

En attendant de rencontrer Laurent Agache en personne, le voici en images :

(*) Les acides alpha sont des composés du houblon responsables de l’amertume dans la bière.

Commentaires

Laisser un commentaire

Sauvegarder et partager
Votre panier sera sauvegardé et vous obtiendrez un lien. Toutes personnes possédant ce lien pourra l'utiliser afin de constituer son propre panier.
Retour Sauvegarder et partager
Votre panier sera sauvegardé avec les informations du produit et du total du panier. Vous pourrez ensuite envoyer le lienà vous ou à un ami afin de retrouver ce panier.
Votre panier a bien été envoyé